Aix-en-Provence : la videosurveillance fait débat

article_0811-mar02-video1

Hier, le large développement du dispositif de vidéoprotection a été voté par le conseil municipal

La videosurveillance n’est pas une « mode » de droite! Depuis quelque temps l’étiquette a changé et on parle de videoprotection, moins tape à l’œil, moins taillé dans le tout répressif. Et depuis, les socialistes ont cédé à cette mode.  C’est l’adjoint à la sécurité, Jules Susini, qui le dit : « En 2004, quand on a commencé à mettre en place le réseau, la vidéosurveillance, ça n’était pas à la mode. »

« Au début, j’étais réticent mais on est obligé d’admettre que ces caméras permettent de résoudre un certain nombre de délits. C’est pas l’idéal mais on peut difficilement s’en passer » glissait, pas trop fort, André Guinde. « Il ne faut pas que cet outil soit détourné à des fins de flicage par exemple », prévenait tout de même Jacques Agopian.


Lire la suite : Aix-en-Provence : la videosurveillance fait débat